Contre-analyse Podcastéo – SoundCloud est-il vraiment mort pour le podcast ?

Bonjour à toutes et à tous,

Le 21 avril, Podcastéo publiait un article medium intitulé “SoundCloud est il vraiment mort pour le podcast ?”, et faisait une analyse des différents acteurs de services de créations de podcasts du marché français.

Au retour de PodRennes, nous avons découvert cet article, et fort d’un certain assentiment envers SoundCloud (réputé chez nous pour leur travail dégueulasse sur le podcast : flux RSS foireux, prix abusifs, etc), nous n’avons pas trainé pour le lire.

Nous vous invitons également à le lire ici : https://medium.com/@podcasteo/soundcloud-est-il-vraiment-mort-pour-le-podcast-8938be2db584

En lisant cette analyse, nous avons été relativement étonné par notre absence dans la liste des moyens de production de podcast sur le marché français. Notre présence, loin d’être majoritaire, reste quand même notable.

Nous avons d’abord pensé que l’article concernait uniquement les hébergeurs de fichiers dans le podcast, mais la présence de Feedburner, qui n’est qu’un relai, cité au même niveau que les autres nous prouve bien que ça n’est pas le cas.

Nous avons donc interrogé Podcastéo sur leur méthode de travail, et ils ont pu nous éclairer sur Twitter :

Bonjour @podcloud_fr

Merci pour ce travail de vérification, ca nous fait toujours plaisir d’être lu et challengé. Concernant nos calculs, nous avons utilisé les flux RSS renseignés pour les profils Apple (disponible ici)

Puis, on a récolté les top 200 iTunes de 29 pays et isolés les 30 services les plus utilisés et qui n’appartenaient pas à des radios publiques, c’est à dire la liste suivante + Feedburner qui est un aggrégateur présent dans le top 200 de ces 29 pays.

Voici la liste des services identifiés: Libsyn, Soundcloud, Art19, Megaphone, Acast, Spreaker, Podbean, Anchor, Podomatic, Pippa, Audioboom, Simplecast, Podigee, Buzzsprout, Amazon, Whooshkaa, Djpod, Backdoor, Blogtalkradio, Blubrry, Podcaster, Hipcast, Castfire, Audiocon, Fireside, Rapidfeeds, Podster, Podiant, Ausha, ArteRadio.

Et la liste des 29 pays analysés le 21 avril 2019 : at be bg ca ch cy cz de dk dz ee es fi fr gb hr hu ie it lb lt lu mg mt nl pl sn tn us

Pour info, on vous a trouvé dans le top 200 de Madagascar avec le podcast « Le Podcast du Bonheur », mais c’était la seule occurence.

Donc si on ne vous retrouve pas distinctement dans cette analyse, c’est pour :

1) cette absence des top 200 iTunes des 29 pays

2) on a analysé que les hébergeurs + Feedburner qui est utilisé dans les 29 pays analysés.

Voilà pour la méthode, maintenant sur les quelques points évoqués ailleurs:

– Les 600 podcasts que nous utilisons sont ceux de notre base de données. Les podcasts présents dans le classement sont ceux qui ont publié un épisode pendant le mois analysé (ici février)

– Les podcasts utilisants Podcloud sont décomptés dans la catégorie « Interne/Autres », tout comme les flux gérés par les CMS comme WordPress.

Et voilà. Bonne soirée 😉

(source)

Cette réponse n’a malheureusement pas su nous convaincre pour plusieurs raisons :

  • De notre coté nous trouvons bien 1 podcast utilisant podCloud dans le Top 200 FR iTunes au 22 avril 2019, il s’agit de Mythes, légendes, et histoire.
  • Feedburner n’est pas un aggrégateur mais un outil de gestion de flux RSS et avant tout un relai. (il ne peut pas fonctionner sans un flux RSS en amont)
  • podCloud est un outil de création de flux RSS dédié au podcast, il peut également servir de relai comme FeedBurner, mais permet surtout la création et la gestion de son podcast directement depuis la plateforme. Il n’est pas comparable à WordPress qui est un moteur de blog, c’est un hybride entre FeedBurner, et tout autre outil de production de podcast type Libsyn etc.

A la découverte de ces lacunes dans l’analyse de Podcastéo, nous avons donc décidé dans cet article de vous présenter une contre-analyse de la situation podcastique française en utilisant les mêmes sources de données et la méthode de nos confrères de Podcastéo.

Pour plus de transparence et une reproductibilité des résultats, nous allons documenter la démarche précisément et nous vous encourageons à vérifier par vous-même.

Nous répondrons donc aux questions que se pose lui même, Julien Loisy, président de Podcastéo, au début de son article :

  • Quels sont les hébergeurs des podcasts dans le top 200 iTunes France ?
  • Quels sont les hébergeurs des podcasts recensés chez Podcastéo (permettant d’enlever les radios) pour les 600 recensés et pour le top 200 ?
  • Quels sont les hébergeurs des podcasts dans les top 200 iTunes des pays francophones (France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, Tunisie, Algérie, Liban, Madagascar et Sénégal) ?
  • Qu’en est il aux États-Unis ? Et dans l’union Européenne ?

Afin de répondre plus simplement à ces questions, nous avons développé un petit outil permettant de récupérer les données d’iTunes et de Podcastéo plus simplement, vous pouvez le retrouver ici :

Vous êtes libre d’inspecter le code et comparer les résultats que vous pourriez obtenir avec les nôtres, et ceux de Podcastéo. Evidemment nous ne sommes pas à l’abri d’avoir oublié un outil de production dans la liste de notre détecteur, n’hésitez pas à nous le dire, nous le rajouterons.

On s’est aussi amusés à ajouter l’export du catalogue podCloud pour le fun, il contient forcément beaucoup de podcasts podCloud, il est donc TURBO biaisé, et nous ne l’utiliserons pas dans la suite de l’analyse, mais ça nous a pris 5 minutes de plus, et cela donne une autre vision.

Les tops iTunes à 2j d’intervalle, ou “des fluctuations aux top”

Nos résultats sont assez différents de ceux de l’étude de Podcastéo.

Pippa semble bien installé chez les podcasteurs les plus populaires d’après iTunes, et SoundCloud conserve une bonne part du marché avec 6.5%, de même pour Ausha.

Ces grosses différences avec les résultats de Podcastéo peuvent s’expliquer par l’instabilité du classement iTunes, réputé pour être facilement influençable, car basé simplement sur le nombre de clic sur le bouton s’abonner du store, et non sur les réels abonnements (mise à jour du flux, téléchargements, etc). En toute honnêteté, nos graphiques ont changé plusieurs fois au fil de la journée, en testant plusieurs fois. Et vous aurez peut être un résultat différent si vous réessayez même quelques heures après la publication de l’article.

Si l’on compare notre résultat concernant la francophonie avec le leur, on voit également de grosses différences.

On voit quelques fluctuations, mais surtout la part de SoundCloud a quasiment doublé, Pippa a quadruplé, alors que d’autres comme Anchor ont été divisé par 2.

Faisons rapidement une comparaison des résultats pour le top UE + UK :

Les résultats fluctuent mais sont assez similaires, pour une fois, concernant l’UE.

Concernant les US :

On est encore une fois sur des résultats assez similaires, qui nous montre que bien que, toujours fluctuant, le top iTunes a l’air de l’être beaucoup moins aux US ou dans le reste de l’Europe.

Conclusion (des tops iTunes)

On ne peut pas se baser sur les top iTunes pour tirer des conclusions, quelles qu’elles soient. Ceux ci sont beaucoup trop fluctuant d’un jour sur l’autre.

Si l’on devait déterminer quels hébergeurs sont les plus présents sur iTunes, il faudrait par exemple calculer la moyenne de leur occurrences sur plusieurs jours, afin d’éviter un bruit statistique.

Faire appel aux annuaires et classement de la communauté

Julien Loisy propose, à raison, dans son analyse d’utiliser une autre source de données, plus stable, et se tourne vers leur propre travail aux sein de Podcastéo, en utilisant leur annuaire et leur classement.

Même si cette source de donnée peut être biaisée: ce ne sont que les podcasts connus de l’équipe de Podcastéo, elle reste quand même plus fiable que le top iTunes, quasiment monopolisé par des radios (et lui aussi biaisé : certains podcasteurs ne veulent pas être inscrits sur iTunes).

Malheureusement, là où l’on s’attendait a enfin trouver des résultats similaires, en utilisant la même source fiable et stable de données, nous avons eu la surprise de découvrir de grosses incohérences entre nos résultats et ceux de Podcastéo.

En commençant par la répartition de tous les podcasts recensés par Podcastéo.

L’article original parle de 600 recensés, nous n’avons pu en trouver que 544 dans l’annuaire présenté sur site internet, la page n’étant probablement pas à jour.

Nos résultats de répartitions sont un poil différent :

Ausha se trouve en tête des podcasts recensé par Podcastéo avec près de 22%, dépassant de peu les hébergements propres en interne (20%).

On peut également observer qu’en affichant distinctement notre service podCloud au cotés de nos confrères, la plateforme représente presque 8% des moyens de productions existants dans l’annuaire Podcastéo.

Si l’on s’intéresse maintenant au Top 200 de Podcastéo, on voit là encore des petites différences…

Le top Podcastéo étant sensé être le même pour tout le monde, et étant mensuel, nous ne savons pas expliquer pourquoi de notre côté, en basant notre tri sur les adresses des 200 premiers podcasts de leur page Classement, nous n’obtenons pas exactement les mêmes valeurs.

Nous ne comprenons pas vraiment comment du 21 avril au 23 avril, le classement pourtant mensuel aurait pu accumuler quelques petites différences dans les chiffres, par exemple pour Pippa (-1), Ausha (-6), ou SoundCloud (+3).

On peut là aussi noter, qu’en considérant podCloud comme la plateforme de création de podcast qu’elle est, au côté de ses pairs, celle ci représente 9% des moyens de productions utilisés par les podcasteurs au top 200 Podcastéo.

Conclusions

SoundCloud semble encore bien installé en France, il est toujours dans le top 5 des solutions les plus utilisés par les podcasteurs recensés chez Podcastéo.

Malgré tout, on voit que Pippa et Ausha, jeunes arrivant sur le marché français, gagnent de plus en plus de terrain.

On note également que l’auto hébergement interne reste une des solutions les plus prisés. podCloud lui se place dans une bonne position à la dernière place de ce top 5 des moyens de production de podcasts, tant dans le top 200 que dans tout l’annuaire Podcastéo.

Concernant la méthode pour arriver à ces résultats

  • Nous avons utilisés les mêmes APIs iTunes que ceux utilisés par Podcastéo, afin de récupérer les tops des différents pays ainsi que les flux RSS a partir des adresses iTunes.
  • Les pays utilisés sont exactement les mêmes que ceux mentionnés dans leur tweet : at, be, bg, cy, cz, de, dk, ee, es, fi, fr, gb, hr, hu, ie, it, lt, lu, mt, nl, pl, ch, ca, tn, dz, lb, mg, sn, us
  • Les moyens de productions recensés sur tous les pays sont les suivants : Libsyn, SoundCloud, FeedBurner, Spreaker, Art19, Anchor, Acast, Megaphone, Podbean, podigee, podomatic, simplecast.com, Pippa, ivoox.com, Buzzsprout, Audioboom, Omnycontent, Ausha, podcaster.de, djpod, blubrry, Fireside, Whooshkaa, Apple, Transistor, BackdoorPodcasts, Squarespace, hipcast.com, PodcastMirror, podcasts.com, podCloud, rss.com, Podfm.ru, Castfire, Podiant, podcast.co, rapidfeeds.com, JellyCast
  • ArteRadio n’est pas présent, car c’est un producteur de podcast, et non pas un service de création de podcasts. Les Audioblogs d’ArteRadio sont un service de création de podcasts, mais aucun de leurs utilisateurs n’est présent sur les données top iTunes ou Podcastéo.
  • Nous avons utilisé les données publiques publiées par Podcastéo, leur annuaire ainsi que les 200 premières adresses de leur page de classement.
  • Nous avons simplement groupé et compté les flux par hébergeur en détectant leur présence dans l’URL du flux RSS sans en omettre aucun pour ne pas introduire de biais.
  • Dans les tops iTunes, les très petits hébergeurs (podCloud y compris) ont été tous regroupés dans Autres Plateformes pour des questions de lisibilités.
    Vous pouvez trouver toutes les données des graphiques ici :
    https://docs.google.com/spreadsheets/d/14VpNEGNQ-Z-mhdDDf92w_z0JfX0nvfRJsZ3rOADR9ho/edit?usp=sharing

Si un hébergeur n’est pas distinctement référencé c’est un oubli de notre part et nous vous invitons à nous le signaler, nous rajouterons son adresse à l’outil de statistique développé pour l’occasion :
https://codepen.io/pofmagicfingers/full/axjQVg/

Nous doutions de la méthode de Podcastéo et la rigueur des résultats obtenus, c’est pour cela que nous avons effectué cette contre-analyse.

Lorsqu’il s’agit d’analyser les moyens de productions utilisés sur le marché français ou francophone :

  • Nous ne comprenons pas leur décision de n’inclure dans l’analyse des données Podcastéo que les 30 moyens de productions les plus utilisés dans les tops iTunes des 29 pays vérifiés. (On voit pas le rapport)
  • Nous ne comprenons pas être qualifié d’absent des tops iTunes après avoir dit nous avoir trouvé dans le Top iTunes de Madagascar. Nous sommes à priori dans 3 top iTunes, en France avec Mythes et Légendes, en Tunisie avec DevPerso, et à Madagascar avec Le Podcast du Bonheur.
    Malgré tout, le top iTunes étant hyper fluctuant, nous supposons que ça n’étais pas le cas au moment de l’analyse.
  • Nous doutons de la pertinence d’une analyse du marché français qui prend le parti de noyer un acteur représentant 8-9% de ses propres données, sous prétexte qu’il ne serait pas présent dans les tops iTunes alors qu’elle admet elle même ces tops comme non pertinent car rempli de radios.
  • Nous ne comprenons pas pourquoi qu’en étant un service externe utilisé par 8-9% des podcasteurs recensé par Podcastéo nous soyons rangé sous le mot « Autres » avec des sites WordPress et moyens de production internes. (Là non plus on voit pas le rapport)

Nous aimons le podcast, et nous aimons les statistiques.
Avec PodShows, cela fera bientôt 10 ans que nous voyons évoluer le monde du podcast, et faisons notre possible pour aider à sa promotion en France par nos modeste moyen.

Pof Magicfingers,
Vice-Président PodShows

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

1 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top