Nouvelle charte graphique de PodShows

AprÚs des années de bons et loyaux services, le logo de PodShows, un simple texte en police SantaFe (un peu bidouillée), à la texture alu brossé, façon ampli Fender, tire sa révérence.

On le regarde une derniĂšre fois pour lui dire adieu :Dessin sans titre (19)

 

Voici donc le nouveau logo de PodShows qui marque le lancement d’une refonte graphique de l’ensemble des activitĂ©s de PodShows :

Dessin sans titre (20)

 

Alors la question lĂ©gitime est : qu’est ce que cela reprĂ©sente ?

Je vous passe le bullshit et on va faire simple :

L’hexagone :

  • Un rond ?
  • Un carrĂ© ?
  • Un carrĂ© aux coins arrondis ?
  • Un phare ?

Trop vus et revus. Il nous fallait une forme qui sorte un peu de l’habituel sans ĂȘtre trop torturĂ©e.

Un hexagone c’Ă©tait sympa.

Donc malgré le fait que :

  • nous soyons hĂ©bergĂ©s sur un serveur au QuĂ©bec
  • que nous aidions tous les francophones
  • que nous ne sommes pas franchement chauvins

…nous sommes quand mĂȘme une association française (et inscrite, d’ailleurs, en France) dont les membres du bureau habitent aux quatre coins de l’hexagone.

Cela ne veut ABSOLUMENT pas dire que nous nous concentrons sur la France et les Français, de ce cÎté là, rien ne change.

Vous comprendrez ensuite pourquoi …

Les 2 traits :

Cela reprĂ©sente notre volontĂ© de faire porter plus loin votre voix, Ă  travers des outils que nous mettons en place pour vous (podradio, podCloud…)

Ces deux traits représentent tout simplement un mégaphone:

Dessin sans titre (12)

 

Du coup, pour revenir sur l’hexagone : ce mĂ©gaphone peut ĂȘtre localisĂ© en France, il reste ouvert Ă  tous ! (oui je sais, dans le cas d’un mĂ©gaphone, quand on est situĂ©s Ă  l’intĂ©rieur, ça marche pas top… mais faut pas ĂȘtre aussi littĂ©ral)

Charte :

Pour rĂ©cupĂ©rer directement les nouveaux logos (et les anciens aussi, d’ailleurs) allez ici :  http://images.podradio.fr/podshows/

Charte graphique :

  • Couleurs de dĂ©gradĂ© : #4897E2 au centre vers #074F8E
  • Couleurs des formes : Blanc (#FFFFFF)
  • Police Montserrat
    • TrĂšs clair + Clair Ă©crit noir sur fond blanc
    • Fin + TrĂšs clair Ă©crit blanc sur fond noir
  • Construction :
    • Les traits blancs font 1/10e de la largeur sur plats de l’hexagone
    • les distances d (Ă  gauche) sont Ă©gales entre elles
    • les traits coĂŻncident avec les pointes Ă  droite comme reprĂ©sentĂ©

Dessin sans titre (22)

Pour la suite :

Le reste des logos seront formĂ©s de ce mĂȘme hexagone, avec ces mĂȘmes couleurs mais des formes diffĂ©rentes, qui rendront Ă  la fois hommage aux anciens logos mais aussi seront un peu plus modernes et SURTOUT, seront cohĂ©rent entre eux.

La police sera aussi rendue cohérente entre les différents projets.

Fini Bauhaus93 (podradio) , Rawengulk (podCloud) et SantaFe (PodShows), dĂ©sormais c’est MontSerrat pour tous ! Une police Ă  la fois neutre et moderne.

On travaille encore sur ces nouveaux logos, on en parlera au fur et à mesure de la saison 2017-2018.

J’en profite avant de finir, pour fĂ©liciter Damien (@cowboy_etoile) qui est l’homme Ă  l’origine et Ă  la tĂȘte de ce projet. GG Ă  toi !

En attendant, hexagone Ă  tous Ă  toutes ainsi qu’aux autres !

Phil_Goud

Dictateur aimé par son peuple.



« Le Netophonix »: le flux RSS Ă©vĂ©nement enfin disponible….

…mais pas chez ton disquaire comme un banal album Ă©vĂ©nementiel d’une personne dont tu ne savais mĂȘme pas qu’elle s’adonnait Ă  la chansonnette.

Non, tu trouveras ça chez ton pote Cloud: le-netophonix.lepodcast.fr

De quoi s’agit-il ?

Le Netophonix est une saga mp3 dont les Ă©pisodes sont rĂ©alisĂ©s de maniĂšre communautaire par les membres du forum Netophonix. Les membres y incarnent leur propres rĂŽles dans l’entreprise « Netophonix », spĂ©cialisĂ©e dans la crĂ©ation de contenu audio.

Source: http://wiki.netophonix.com/Le_Netophonix_%28Saga_MP3%29

Chaque Ă©pisode Ă©tant Ă©crit et rĂ©alisĂ© par une personne diffĂ©rente, ils sont indĂ©pendants les uns des autres et n’ont donc jamais Ă©tĂ© rĂ©unis dans un mĂȘme flux.

Avec l’accord des personnes concernĂ©es, notre _Goud national a sĂ©vit et…ben c’est Ă  vous de vous forger une opinion Ă  coups d’oreilles 🙂

le netophonix (saga mp3)



[email protected] : Qu’est ce que tu fais Ì·pÌ·oÌ·uÌ·rÌ· Ì·lÌ·eÌ·sÌ· Ì·vÌ·aÌ·cÌ·aÌ·nÌ·cÌ·eÌ·sÌ· le 10 juin ?

Ça y est l’embargo est levĂ©, nous pouvons vous parler de la seconde Ă©dition de [email protected]. Elle aura lieu le samedi 10 juin 2017 Ă  Paris, plus prĂ©cisĂ©ment Ă  l’UniversitĂ© Pierre et Marie Curie (Metro Jussieu). Comme l’an dernier PodShows sera prĂ©sent sur cet Ă©vĂšnement rĂ©unissant des podcasteurs mais aussi des crĂ©ateurs de fictions audio.
Le but premier de cette rencontre est de pouvoir s’amuser, se rencontrer, s’instruire Ă  cotĂ© de passionnĂ©s et de mettre des visages sur des voix qui vous sont peut-ĂȘtre familiĂšres. En effet certains podcasteurs prĂ©sents sont disponible sur podCloud et podradio.

[email protected] est gratuit, mais l’inscription est obligatoire. On vous explique comment ça marche parce que la jauge maximale sera vite atteinte :
Le mercredi 3 mai Ă  20h00, les organisateurs ouvrent le formulaire d’inscription, vous aurez la possibilitĂ© de rĂ©server pour :

  • le crĂ©neau du matin (10h00 – 14h00)
  • le crĂ©neau de l’aprĂšs-midi (14h00 – 18h00)
  • ou toute la journĂ©e (soyez sympa, si vous pensez passer en coup de vent mais vous ne savez pas quand passer, ne bloquez pas les deux crĂ©neaux).

Sur place il y aura des activitĂ©s comme des mini-jeux, des quiz ou des confĂ©rences. Certaines sont Ă  retrouver ici. Nous en saurons un peu plus sur le programme ultĂ©rieurement. Le plus simple Ă©tant de suivre [email protected] sur les rĂ©seaux sociaux : Twitter et Facebook

L’association PodShows sera prĂ©sente sur deux stands :

  • un stand dĂ©diĂ© Ă  la crĂ©ation de podcasts avec du matĂ©riel Ă  tester
  • un stand dĂ©diĂ© Ă  la dĂ©couverte de podcasts et de fictions audio Ă  Ă©couter

Nous espĂ©rons vous voir Ă  Paris (et si c’est pas possible pour vous, n’hĂ©sitez pas Ă  nous envoyer un peu de documentation)



[email protected] Jussieu le 10 juin 2017: soyez prĂ©sents mĂȘme sans y ĂȘtre…

Si l’annĂ©e derniĂšre nous avions appris que fortuitement que nous Ă©tions partenaire du [email protected], cette annĂ©e nous mettons les mains dans le cambouis: nous avons contactĂ© tout le ban et l’arriĂšre ban de nos propres partenaires pour qu’ils viennent Ă  Paris ce 10 juin Ă  Jussieu, et leurs demander s’ils dĂ©sirent, ou non, avoir un stand sur place.

Et lĂ  ce fut l’Ă©tincelle dans la nitroglycĂ©rine de ce moteur prĂ©paratif ronronnant: et si PodShows avait son propre stand ?

– euh oui, mais pour quoi faire ?

– ben pour prĂ©senter les podcasts (mais pas que) au public

– Cool.

Ainsi fut fait:

Mise en place d’une page  Stand « dĂ©couverte du podcast » Ă  [email protected], avec le formulaire qu’il est bien,

Mailing intensif (surveillez vos boites à indésirables et autres spams)



Par quel podcast commencer ?

Notre amie Karine a vécu une situation à la fois agréable mais étrangement complexe :

Quel podcast conseiller à un auditeur débutant ?

Peut-ĂȘtre peut-on, dans les commentaires, rĂ©unir ici des pistes…
(Et OUI, les podcasts de radio sont aussi des podcasts !)



Libérons nos flux RSS

Cet article est une explication des modes de fonctionnement  des catalogues de podcasts ainsi qu’une rĂ©flexion sur les inquiĂ©tudes exprimĂ©es de certains podcasteurs et notre rapport aux statistiques.

ConnaĂźtre son auditoire, savoir si on a du succĂšs, si on fait fausse route ou non, c’est non seulement comprĂ©hensible, mais c’est mĂȘme louable.

Je suis aussi de ceux qui trĂ©pignent de frustration, trouvant que la communautĂ© des auditeurs de podcasts sont trop peu rĂ©actifs dans les commentaires, hĂ©sitent Ă  nous parler. MĂȘme si nous avons une communautĂ© qui est loin d’ĂȘtre inactive, il y a toujours cette majoritĂ© silencieuse.

Alors vous serez tentés de vous appuyer sur les statistiques de consultations de votre site, votre flux RSS et les téléchargements de vos médias pour avoir un aperçu de la portée de votre production.

Mais cela amĂšne des dĂ©rives, Ă  un protectorat de nos flux RSS.

« Maudit sera celui qui copiera mon flux et me privera de mes sacro-saintes statistiques »

Sauf que votre flux, il est déjà dupliqué et il le sera encore plus dans les mois et années à venir.

Lorsque quelqu’un consulte votre fiche d’un catalogue (iTunes, Deezer, Spotify, podCloud, ou d’autres intĂ©grĂ©s Ă  des apps par exemple), il consulte une page qui a copiĂ© les informations de votre flux RSS et les a mises en cache.

S’il s’abonne via iTunes ou l’app Podcasts sur iOS, ce sera dĂ©sormais son lecteur local qui ira « taper » rĂ©guliĂšrement sur votre flux original pour vĂ©rifier la prĂ©sence ou non d’un nouvel Ă©pisode.

Mais pas sur les autres ( et pas sur certaines apps de smartphones qui utilisent parfois la mĂȘme mise en cache que celle du catalogue).

Mais est-ce important ?

Que voulez-vous mesurer en rĂ©alitĂ© ? Parce que c’est lĂ  que se pose la vĂ©ritable problĂ©matique. Et j’ai l’impression que nous utilisons les outils de statistiques sans grande remise en question de leur pertinence.

Mon avis personnel est que, non, la valeur des statistiques n’a pas de sens propre en soi. Les outils varient tellement que deux d’entre eux ne vous donneront jamais la mĂȘme valeur.

Vous n’avez donc probablement pas le nombre d’auditeurs indiquĂ© sur votre outil de mesure d’audience.

Pourquoi ? Parce que prĂ©senter des statistiques Ă  un public/utilisateur requiert de les traiter, d’ignorer des doublons pour lui donner un sens et que de ces choix vont Ă©merger des chiffres qui varient largement. En voici un bon exemple.

MĂȘme le nombre d’abonnĂ©s sur YouTube n’a pas franchement de valeur prĂ©cise. D’expĂ©rience personnelle, j’ai une petite centaine de chaĂźnes auxquelles je me suis abonnĂ© et je n’ai humainement pas le temps de regarder tout et pour certaines d’entre elles je n’ai pas regardĂ© une seule de leurs vidĂ©os depuis plus d’un an… 

Mesurer les visites d’un flux RSS, au final… ça mesure quoi ?

Si on y réfléchit, on peut faire une liste des visites probables de votre flux RSS :

  • rafraĂźchissement auto des podcatchers de vos auditeurs
  • visites de bots des catalogues de podcast
  • visites de bots de moteurs de recherche

On peut voir que cela ne reprĂ©sente pas tout Ă  fait l’intĂ©rĂȘt portĂ© Ă  votre podcast…

Car au final c’est ça qui importe vĂ©ritablement : votre podcast est-il intĂ©ressant, attire-t-il des auditeurs, conserve-t-il ses auditeurs ?

La véritable audience est celle qui écoute

« Sans dĂ©conner ! » s’Ă©crieront certains d’un ton sarcastique.

Sauf que justement, votre audience ne dĂ©pend pas des consultations de votre flux. Pour Ă©couter votre Ă©mission, un auditeur doit la tĂ©lĂ©charger.

Si vous deviez n’avoir qu’une valeur dans vos statistiques, au final c’est celle-lĂ .

Mais c’est la tendance qui est importante :

Vos téléchargements sont stables ou augmentent ? Pas de problÚme.

Ils baissent ? Peut-ĂȘtre est-il temps de revoir le concept (ou alors c’est que c’est l’Ă©tĂ©… ça baisse toujours l’Ă©tĂ©).

Il y a, certes, dans le lot, des tĂ©lĂ©chargements automatiques d’Ă©missions qui ne seront jamais Ă©coutĂ©es mais, Ă  l’inverse de YouTube, vos Ă©missions prennent de la place sur les appareils de vos auditeurs.

S’ils ne vous Ă©coutent plus, ils se dĂ©sabonneront… si le lecteur ne met pas en pause le tĂ©lĂ©chargement automatique, comme iTunes le fait aprĂšs quelques Ă©pisodes non lus. Dans tous les cas, un auditeur perdu est un auditeur qui ne tĂ©lĂ©charge plus.

Bref.

Tout ça pour vous dire que cette fixation sur le flux RSS et ce qu’il advient de lui me parait de plus en plus dĂ©suet.

L’avenir du podcast est clairement via des services et non via les lecteurs de flux RSS rudimentaires de l’Ă©poque.

Je pense mĂȘme que les catalogues qui mettent en cache votre flux vous rendent service en allĂ©geant de votre moteur de blog ou votre hĂ©bergeur de la charge des consultations stĂ©riles et donc inutiles de non-auditeurs.

Enfin… du moment qu’ils ne dĂ©naturent pas votre transmission, vous laissant la visibilitĂ© du nombre de tĂ©lĂ©chargements effectuĂ©s. En ne rĂ©-uploadant pas vos Ă©pisodes et/ou en ne les mettant pas eux-mĂȘme dans un Content Delivery Network quelconque.

Parce que lĂ , sans cette information, la seule vĂ©ritablement remplie de sens, vous naviguerez vraiment 100% Ă  l’aveugle.



Rapport public d’activitĂ© PayPal du 01/01/2015 au 31/10/2016

Parfois on a tellement la tĂȘte dans les projets qu’on oublie de remercier les donateurs grĂące Ă  qui tout va bien financiĂšrement.

Voici l’activitĂ© de Paypal (dont l’unique rentrĂ©e d’argent est vos dons) :

activite-paypal

La ligne rouge indique 140€, ce qui correspond Ă  un financement complet des frais rĂ©guliers de PodShows (serveur, hĂ©bergement, SQL etc). Voyez qu’entre les pics et les creux, ça se compense, on est extrĂȘmement proche d’un financement Ă  100% par VOUS. (pour l’annĂ©e 2015 par exemple, on est Ă  une moyenne de ~125€/mois)

Du fond du coeur et au nom de PodShows, merci.

Merci de prendre en charge depuis environ 2 ans cette partie « infrastructure » sans qu’on n’ai mĂȘme besoin de simplement demander, nous permettant de ne pas avoir Ă  se soucier de ça et nous permettre d’utiliser notre argent personnel pour nous Ă©quiper ou encore pour organiser une rencontre en Avril 2017 dont on vous reparlera dĂšs le rĂ©veillon digĂ©rĂ©.

Phil_Goud

PrĂ©sident de PodShows (et putain de fier de l’ĂȘtre^^)



De la pertinence de s’acharner avec SoundCloud

LA SAGA SOUNDCLOUD CONTINUE: UPDATE DU 17/10/2016: 

SoundCloud a dĂ©bloquĂ© ses erreurs 500… pour les remplacer dĂ©sormais par des erreurs 401. Joie. Bonheur.

capture-decran-2016-10-17-a-21-29-41

UPDATE DU 12/10/2016 : Il semblerait que notre IP ne soit plus blacklistĂ©e. Aucun contact n’a Ă©tĂ© Ă©tabli entre nous et SoundCloud qui clarifierait la situation… situation qui peut surgir Ă  nouveau du jour au lendemain, donc la rĂ©flexion reste identique, mĂȘme si moins pressante.


Préambule important :
La dĂ©cision ne m’appartient pas seul. Il s’agit nĂ©anmoins de l’avis officiel du prĂ©sident de l’association.

 

soundcloud1Cela fait plusieurs annĂ©es dĂ©sormais que SoundCloud est assez massivement utilisĂ© pour faire du podcast… Et Ă  peu prĂšs autant de temps que chez PodShows nous en subissons les consĂ©quences. Il est temps de faire le point avec vous et Ă©ventuellement dĂ©cider de l’avenir vis-Ă -vis de l’interaction entre ce service et les nĂŽtres.

Petit historique :

Cela a commencĂ© avec podradio, qui s’abonne aux podcasts qu’elle diffuse. Les podcasts venant de SoundCloud demandaient des adaptations car non standards, voir foireux.

C’est d’ailleurs SPECIFIQUEMENT ce qui a motivĂ© la crĂ©ation de podCloud tel que pensĂ© initialement :

« Si les gens prennent du SoundCloud c’est parce qu’ils obtiennent en 2 clics un flux RSS, alors proposons un outil simple de crĂ©ation de flux RSS »

Sauf que, pas de bol pour nous, on a dĂ©cidĂ© d’aller plus loin avec podCloud et d’ajouter la fonction « flux parent » permettant de rapatrier en continu ses Ă©pisodes sur son flux podCloud… Et nous sommes retombĂ©s sur les mĂȘmes travers que podradio: des adaptations rĂ©guliĂšres et spĂ©cifiques Ă  ce service.

Sans compter que, pendant un temps, il Ă©tait possible d’avoir un lien direct vers le fichier en activant les tĂ©lĂ©chargements et en ajoutant /download (ou quelque chose d’Ă©quivalent) Ă  la fin de l’adresse. Cela permettait donc d’utiliser ce service (que vous payez assez cher) uniquement pour son stockage illimitĂ© et faire son flux RSS ailleurs (podCloud?^^) en pointant vers ces fichiers. La dĂ©marche a Ă©tĂ© grandement complexifiĂ©e depuis.

DĂ©sormais, avec la fonction catalogue, nous avons dĂ©sormais des centaines de flux RSS gĂ©nĂ©rĂ©s par ce service de m…usique.

Alors, Ă  chaque fois qu’on a du s’adapter, on a ravalĂ© notre rage, et d’un autre cĂŽtĂ©, on remarquait que certains podcasts commençaient Ă  transitionner vers des services tout-en-un dĂ©diĂ©s au podcast (tels que libsyn par exemple) ou vers leur propre solution d’hĂ©bergement.

Sur le long terme, il y avait donc de l’espoir.

Le dernier coup de massue :

Il y a une semaine environ, on remarque que SoundCloud a bloquĂ© notre IP…

Et encore, non, soyons pour une fois prĂ©cis sur l’erreur, pour vous montrer concrĂštement les habitudes techniques « crade » derriĂšre SoundCloud :

On remarque qu’on obtient sur mĂ©dias des flux SoundCloud une erreur 500 (« erreur interne du serveur »). Comme si le serveur de SoundCloud avait crashĂ©, par exemple.

Suite Ă  des tests on remarque que cela marche depuis nos connexions personnelles et aprĂšs quelques recherches,  on dĂ©couvre que nous ne sommes pas les seuls : SoundCloud bannit rĂ©guliĂšrement non pas des IP qui « spamment » mais directement des plages complĂštes d’IP de notre fournisseur de serveur (OVH) « punissant » ainsi collectivement et alĂ©atoirement des milliers de serveurs pour un fautif.

Rien que par le fait qu’ils n’ont pas mis une erreur correspondant Ă  une connexion refusĂ©e (erreur 401 ou alors 403), nous avons perdu un temps non nĂ©gligeable Ă  chercher la source du problĂšme.

Et il semblerait que cette dĂ©cision soit irrĂ©vocable, d’aprĂšs le lien ci-dessus avec l’une des rares communications sur le sujet de la part de SoundCloud.

En bloquant le téléchargement des médias sur notre serveur, ils bloquent donc :

  • les podcasts diffusĂ©s sur podradio (on les tĂ©lĂ©charge pour les diffuser)
  • les podcasts internes Ă  podCloud utilisant le flux parent (on les tĂ©lĂ©charge analyser les id3tag)
  • les podcasts externes (juste prĂ©sents au catalogue)  (on les tĂ©lĂ©charge analyser les id3tag)

Je précise que légalement, ils sont 100% dans leur droit.

Quoi faire ?

Alors on en arrive Ă  un point oĂč nous avons plusieurs possibilitĂ©s techniques :

  • Utiliser nos connexions personnelles pour traiter les flux SoundCloud
  • Louer des serveurs (ou VPS) annexes autre part que chez OVH
  • Tout dĂ©mĂ©nager hors de chez OVH
  • Monter un botnet
  • Trouver des proxy
  • Utiliser des VPN

Toutes ces solutions vont nous prendre du temps. Beaucoup de temps. Encore. Et certaines coĂ»teraient mĂȘme de l’argent.

Et toujours systĂ©matiquement pour le mĂȘme service de « podcast ».

Un service qui fait payer les crĂ©ateurs mais aussi leurs auditeurs s’ils veulent vous Ă©couter hors ligne via leur application.

Face Ă  nous qui sommes une association de bĂ©nĂ©voles dont l’infrastructure minimaliste est payĂ©e par des dons.

VoilĂ  pourquoi je vais sous peu (le temps de vous laisser nous donner votre avis) proposer une motion visant Ă  ne plus prendre en charge les flux SoundCloud. Non pas les bannir, mais les utiliser « en l’Ă©tat ». Si ça marche tant mieux, sinon tant pis.

Ce n’est pas viable de tenter de maintenir nous-mĂȘme cette compatibilitĂ©. Ce n’est pas jeter l’Ă©ponge, il s’agit de prendre position :

  • Je ne considĂšre pas que ce soit ni financiĂšrement, ni techniquement intĂ©ressant d’utiliser ce service pour faire du podcast Ă  la base. Et l’avenir ne semble pas aller vers de l’amĂ©lioration.
  • Je considĂšre ne pas rendre service Ă  la communautĂ© en corrigeant nous-mĂȘme ces manquements, desquels nous ne sommes nullement responsables, au dĂ©pend d’autres projets et avancements.
  • Je ne considĂšre pas que cela soit compatible avec nos aspirations «  » »libristes » » » que d’encourager des gens Ă  utiliser une solution si fermĂ©e, si opaque, et si dictatoriale dans sa prise de dĂ©cisions.

Evidemment, cela veut dire que le temps que nous aurions passĂ© Ă  mettre du « SoundScotch », nous allons le passer Ă  faire des tutoriels pour expliquer comment faire autrement, comme par exemple hĂ©berger ses fichiers soi-mĂȘme via un hĂ©bergement mutualisĂ© qui de toute façon fera l’affaire pour 99.999999….% des podcasts Ă  une fraction du prix.

N’hĂ©sitez pas Ă  rĂ©agir, nous donner votre avis, il s’agit ici d’avoir un dĂ©bat ouvert sur le sujet de la continuitĂ© de notre compatibilitĂ©.

 

Phil_Goud

Président

 

 



Un lecteur de flux RSS de podcast pour votre site web

Pour utilisateurs avancés sachant bouffer un minimum de code et tentant de faire leur propre site sans passer par WordPress
(si vous avez WordPress, l’outil n°1 peut ĂȘtre obtenu beaucoup plus facilement en utilisant un plugin)

Parce que parfois, on a besoin d’un coup de main, d’un template avec plein de code dĂ©jĂ  prĂ©sent pour se lancer.

Et puis bon, l’ami FrançoisTJP semblait galĂ©rer Ă  trouver son bonheur sur le web alors on s’est dit qu’on pouvait peut-ĂȘtre aider :

Voici donc de quoi dĂ©marrer pour inclure ses podcasts sur son site internet qu’on construit avec ses petites mimines: Un GitHub est d’ailleurs disponible pour rĂ©cupĂ©rer tout ça : https://github.com/PodShows/podreaders

ConcrÚtement, il y a 2 outils distincts mais complémentaires :

– Le premier (dont le code se trouve dans feed.html) est simple mais ĂŽ combien pratique: vous lui donnez votre flux et il « crache » les infos sous la forme de code html que vous pouvez inclure dynamiquement sur votre site et personnaliser avec votre CSS.

En gros ça donne ça (laissez-lui 5s pour charger):

– Le deuxiĂšme (dont le code se trouve dans playlist.html) est un poil plus complexe et permet d’avoir une playlist composĂ© des Ă©pisodes de votre flux RSS avec un lecteur qui gĂšre les navigateurs qui ne lisent pas nativement le format diffusĂ©.

En gros ça donne ça (laissez-lui 5s pour charger):

Le tout a été adapté depuis jFeed et le deuxiÚme utilise en plus SoundManager2



Le synoptique Hardware de « La Voix des Bulles »

Exemple de configuration qui pourra vous inspirer si vous souhaitez vous construire votre propre studio.

 

ConfiĂ© gĂ©nĂ©reusement par @oneeyepied (que l’on remercie)

cnxi50ywcaa4wc_

cnxi8paxgaasrd5

cnxi-lbwyaqxvjf

cnxi_tcxgaeqfsz



Top